AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 legion d'honneur ou de déshonneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DARCY
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 4245
Age : 45
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: legion d'honneur ou de déshonneur   Sam 21 Mar - 16:50:19

Médaillé militaire et blessé de guerre, René Peychou n'aurait pas supporté le rejet de sa demande de décoration.

Le 4 mars, René Peychou reçoit la notification du rejet de sa demande d'attribution du grade de chevalier de la Légion d'honneur. Deux jours
plus tard, cet habitant de Portet-sur-Garonne met fin à ses jours. Pour
le ministère de la Défense, il « ne remplit pas les critères extrêmement rigoureux imposés » et suffisants pour recevoir la décoration.

René Peychou présentait pourtant des faits d'armes longs comme un canon de char. Né dans l'Ariège, à Mazères, en 1926, il s'était engagé à 18 ans dans la Résistance au Corps Franc Pomiès en 1943, puis dans la Légion étrangère en 1946. Ses actes de bravoure lui avaient valu la médaille militaire par citation à l'ordre de l'Armée, et Croix de guerre des théâtres d'opération extérieur avec palme. Grièvement blessé au combat le 6 juillet 1947 en Indochine, René Peychou a passé quatre ans et demi dans les geôles du Viet Minh.

Pour Pierre Vivent, président de l'Association des anciens combattants de la Légion étrangère, « ce refus a été l'estocade » : « Il m'avait dit que le jour où il en aurait marre il se tirerait une balle. Quand il a reçu le rejet, il s'est écrié : je voudrais bien savoir les critères qui ont permis d'attribuer cette distinction à un tenancier d'une boîte de nuit de travestis de Pigalle ! (Michou,.). Il n'a pas pu supporter que la Légion d'honneur soit
galvaudée. » Selon Olivier Delfour, le mari de sa petite-fille, René Peychou
attendait cette reconnaissance de la nation depuis au moins dix ans : «J'ai des courriers d'associations d'anciens combattants demandant sa décoration qui le prouvent. » Et il la méritait à double titre : « La médaille militaire et son invalidité à 100 % lui en donnaient droit de facto, selon le Code de la Légion d'honneur. Et après la légion étrangère il a continué à servir l'État français. Malgré des éclats d'obus dans la hanche, il travaillait à la Cartoucherie, à Toulouse. Il laisse sept enfants, cinq petits-enfants, et une veuve avec une pension misérable. »

Secrétaire général adjoint de la grande chancellerie de la Légion d'honneur, François Tisné se dit sincèrement désolé de la fin tragique de René Peychou. Mais il pose la question : « Y a-t-il corrélation entre le rejet de la demande et le suicide ? » Au reste, François Tisné assure que « la procédure qui conduit à la nomination dans l'ordre de la Légion d'honneur est d'une transparence absolue. Elle découle du code de la Légion d'honneur. À titre militaire, le conseil délibère sur toutes les propositions avec une extrême minutie. Les rapporteurs sont tous des anciens combattants. » Il précise surtout que René Peychou ne pouvait en aucun cas recevoir la Légion d'honneur au motif « de raisons graves, très défavorables ». Traduire : un casier judiciaire rédhibitoire. « Il a été proposé en 2001 par le ministère de la Défense. Sa demande a été retirée avant
même que le conseil de l'ordre ne se prononce ». Et de conseiller aux associations d'anciens combattants de « regarder de près ses adhérents
» avant de défendre leur nomination à la Légion d'honneur. François Tisné réfute par ailleurs l'argument selon lequel on donne aujourd'hui la Légion d'honneur à n'importe qui : « Il n'y a jamais eu aussi peu de chevaliers : 93 000, contre 210 000 il y a 25 ans. » Première haute décoration instituée après la Révolution française, la Légion d'honneur est attribuée pour « mérites éminents ». Le récipiendaire doit présenter un comportement irréprochable. Avec l'aide d'un juriste, le conseil de l'ordre mène une enquête de moralité et d'honorabilité avant de se prononcer. Toute inscription au casier judiciaire est rédhibitoire. L'ordre national de la Légion d'honneur est structuré en trois grades : chevalier, officier et commandeur ; et deux dignités : grand officier et grand'croix. Depuis 1962, le code de la Légion ne prévoit pas d'admission à titre posthume.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legion-etrangere-web.net/index.htm
dauphin38
MEMBRE ***
MEMBRE ***
avatar

Nombre de messages : 2200
Age : 72
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Sam 21 Mar - 17:38:44

Bonjour,

J'avais aussi lu l'article dans la presse.

La réponse est dans le casier judiciaire et les conditions d'accès à la légion d'honneur.

Personnellement je ne suis pas choqué par le refus de l'autorité, je ne suis pas en mesure de savoir à quoi il a été condamné mais si la proposition d'attribution a été retirée par le ministère de la défense avant de la présenter à la grande chancellerie............., il y a des doutes évidents.

vannier
Revenir en haut Aller en bas
Domingo
MEMBRE ****
MEMBRE ****
avatar

Nombre de messages : 9110
Age : 90
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Sam 21 Mar - 21:23:38

je ne sais pas ce qu'il a fait de grave ,donc difficile de ce prononcer, quand a ces états durant la légion et après puisqu'il travaillais pour l'état, il me semble qu'il l'a méritait plus que l'exemple que sa famille cite........
Maintenant voilà on a pas tout les éléments en main, toute fois il est triste de mettre fin a ces jours pour ce refus, en laissant toute cette grande famille dans la tristesse
Revenir en haut Aller en bas
parrain1930
MEMBRE DECEDE
avatar

Nombre de messages : 10554
Age : 87
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Dim 22 Mar - 19:10:13

saaaaaluuut

Les uns attendent ! On ne sait pourquoi,lontemps "leurs droits" !
D'autres ont plus de chance,sans aucunes citations certains
obtiennent Médaille Militaire et même Légion d'Honneur,allons savoir.?

Moi par exemple,je ne me tirerais pas une balle dans la tête pour
une décoration ,le gars devait avoir bien d'autres soucis je suppose
et je me tiendrais bien à l'écart de tout jugement envers cet ancien.
Revenir en haut Aller en bas
joker

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 43
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Lun 23 Mar - 18:03:18

je suis d'accord avec toi Parrain, mais pour certains ( dont moi), une décoration est une reconnaissance de l'état. Je crois que le respect de nos anciens passent par des décorations car c'est une reconnaissance. d'ailleurs il n'est pas normal de passer par l'appui d'un amicale pour obtenir une quelconque décoration. cela devrait étre automatique avec les fichiers qu'ont le ministére de la défense, sans parler d' "edwige"
Plus sérieusement, combien d'anciens sont orfelins de reconnaissance de l'état.
Revenir en haut Aller en bas
parrain1930
MEMBRE DECEDE
avatar

Nombre de messages : 10554
Age : 87
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Lun 23 Mar - 19:06:12

joker a écrit:
je suis d'accord avec toi Parrain, mais pour certains ( dont moi), une décoration est une reconnaissance de l'état. Je crois que le respect de nos anciens passent par des décorations car c'est une reconnaissance. d'ailleurs il n'est pas normal de passer par l'appui d'un amicale pour obtenir une quelconque décoration. cela devrait étre automatique avec les fichiers qu'ont le ministére de la défense, sans parler d' "edwige"
Plus sérieusement, combien d'anciens sont orfelins de reconnaissance de l'état.

Cà tu dis vrais Joker,c'est d'ailleurs ce que j'indique au début de mon
message. Si je n'avais un jour décidé de me mettre à l'internet,je n'aurais jamais connu mes droit,j'ai du attendre 2 annés pour qu'enfin (aprés avoir
écris à la Présidence de la République) obtenu la croix du combattant et
maintenant il y a dix mois que j'ai fait la demande de retraite du combattant,et aprés 8 mois et pressé par le Consulat Général de France
en Belgique,la Défense Nationale a parait-il envoyé mon dossier à la
Trésorerie Générale à Chateau Chinon. On verra car d'aprés eux,dans leur lettre il me parle que;les arérages ne seront versés que l'hors de la date
de mon anniversaire donc au mois d'Août ?? à conditions que mon dossier
ne stagne pas aussi dans le tiroir d'un fonctionnaire????

Donc en définitive,si je touche il aura fallut plus de trois ans de démarches.

Je pense à tous ces gars de mon age qui n'auront jamais rien reçu .

Par contre en 1957 je devais 2.500 fb (env. 22 euros)et là il m'ont trouvé
alors que je leur avait jamais laissé d'adresse.

Bonne soirée à toi Joker.

Mais j'insiste que je ne me tirerais pas une balle dans la tête.
La balle qui m'est destinée n'a pas encore été fabriquée.

Amitiés Légionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
DARCYY
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 36712
Age : 45
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Lun 23 Mar - 19:57:50

DARCY a écrit:
Médaillé militaire et blessé de guerre,

« ne remplit pas les critères extrêmement rigoureux imposés » et suffisants pour recevoir la décoration.

des faits d'armes longs comme un canon de char.
engagé à 18 ans dans la Résistance au Corps Franc Pomiès en 1943,
puis dans la Légion étrangère en 1946.
Ses actes de bravoure lui avaient valu la médaille militaire par citation à l'ordre de l'Armée, et Croix de guerre des théâtres d'opération extérieur avec palme.
Grièvement blessé au combat le 6 juillet 1947 en Indochine
quatre ans et demi dans les geôles du Viet Minh.

militaire et son invalidité à 100 %
il a continué à servir l'État français. Malgré des éclats d'obus dans la hanche

cas recevoir la Légion d'honneur au motif « de raisons graves, très défavorables ». Traduire : un casier judiciaire rédhibitoire.

Légion ne prévoit pas d'admission à titre posthume.


que dire de plus, sinon toutes mes condoléances à un ancien légionnaire qui n'a pas supporté de voir son honneur bafoué, par les considérations de certain.... saaaaaluuut

_________________
darcy@legion-etrangere-web.net

Revenir en haut Aller en bas
joker

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 43
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Mar 24 Mar - 17:11:05

triste affaire tout de méme. La reconnaissance se trouve dans nos coeurs. en tout cas, merci à toi Parrain et aux légionnaire de ta génération car c'est vous qui avez fait ce qu'est la légion aujourd'hui. Nous aurions du lui dire à cet ancien qui a eu le geste de trop. les légionnaires de la nouvelle génération est fier de vous et de votre courage, et cela nous portent que ce soit pendant les entrainements ou les opérations. finalement avoir la reconnaissance de la légion d'aujourd'hui est peut étre la plus belle des médailles.
Revenir en haut Aller en bas
parrain1930
MEMBRE DECEDE
avatar

Nombre de messages : 10554
Age : 87
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   Mar 24 Mar - 17:34:39

Bonsoir Joler,

saaaaaluuut Oui,effectivement, ce qui m'a fait un immense plaisir
Samedi c'était de me retrouver face à face avec un
ancien de la 13° DBLE avec qui j'étais en Indo ,côte
à cote.

Celà vaut toutes les médailles !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: legion d'honneur ou de déshonneur   

Revenir en haut Aller en bas
 
legion d'honneur ou de déshonneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Legion d'Honneur
» CHEVALIER DE L'EMPIRE/ MEMBRE LEGION D'HONNEUR
» legion d'honneur
» La plaque de grand aigle de la Légion d'Honneur
» Légion d'honneur 1er type à boules?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LEGION ETRANGERE :: CHANCELLERIE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: